International

International: Le Mali et le Burkina Faso veulent construire des centrales nucléaires

RÉALITÉ INFO, le chemin qui mène à des informations sûres et vérifiées

Le gouvernement de transition du Burkina Faso a signé un memorandum d’entente avec Rosatom à l’occasion de la Semaine russe de l’énergie qui se tenait à Moscou à la mi-octobre. L’agence nucléaire russe a également annoncé un accord de coopération avec le Mali. Pour ces pays, c’est un premier pas vers l’énergie nucléaire civile, mais on n’en est qu’aux prémices, a rapporté RFI.

Le Mali a annoncé quatre centrales de 55 mégawatts. Le Burkina Faso s’orienterait vers la technologie des SMR, des petits réacteurs modulaires pouvant aller jusqu’à 300 mégawatts.

La route vers la production d’électricité d’origine nucléaire est très longue. Il faut former du personnel qualifié, mettre en place une autorité de sûreté nucléaire, la faire valider par l’AIEA, l’autorité internationale chargé de veiller à la conformité du programme. Cela prend du temps, explique Ludovic Dupin, directeur de l’information de la société française d’énergie nucléaire.

« La Pologne va lancer un programme nucléaire et elle a lancé ses démarches d’autorité de sûreté nucléaire en 2013. Et elle vient tout juste, en 2023, de recevoir l’aval de l’AIEA pour lancer son programme. Que ce soit des promoteurs russes, des Américains, des Français qui apportent l’expertise de sûreté, ça reste des périodes de temps très longues parce qu’il faut former des gens, en fait, des inspecteurs de sûreté nucléaire, c’est un métier spécifique, cela prend du temps. »

Le Mali a annoncé quatre centrales de 55 mégawatts. Le Burkina Faso s’orienterait vers la technologie des SMR, des petits réacteurs modulaires pouvant aller jusqu’à 300 mégawatts. Effet d’annonce très politique pour certains. Ce n’est pas l’avis de Lassina Zerbo, ancien Premier ministre du Burkina Faso et président du conseil d’administration du Rwanda Atomic Energy Board. Il a été consulté sur ce programme.

« Avec les nouvelles technologies, je crois que c’est réaliste. Le nucléaire a évolué, les technologies ont évolué. On parle aujourd’hui de SMR, des Small Modular Reactor, on parle des nanoréacteurs. Avant, on parlait de très grandes quantités d’eau pour les centrales nucléaires conventionnelles, mais avec les SMR, on n’a pas besoin de tant d’eau, on n’a pas besoin de tant d’uranium. Et puis avec le refroidissement au gaz et d’autres méthodes, on arrive à réduire les tailles des centrales nucléaires aujourd’hui. Je pense que c’est réaliste pour les pays africains. »

Pas de détail pour l’instant sur l’accord signé entre Rosatom et le Burkina, ni sur le financement, ni sur le calendrier. Ce n’est qu’un tout début de programme, estime Emmanuelle Galichet, enseignante chercheure en physique nucléaire au Conservatoire national des arts et métiers à Paris. « On n’en est pas du tout au transfert de compétences. Rosatom est très bien armé, notamment pour les aides financières. Dans leurs partenariats, Rosatom propose très souvent de tout financer au début, donc de prendre en charge toute la partie capitalistique de cette industrie. »

Reste la question de la sécurité des installations dans ces pays en proie aux attaques terroristes. Difficile à évaluer pour l’instant, selon Ludovic Dupin. « Les études de faisabilité seront essentielles, pas seulement d’un point de vue technique, mais d’un point de vue effectivement sécuritaire. Et là, il est trop tôt pour dire ce qui va arriver. Est-ce qu’il faut faire du nucléaire dans ces pays-là ? Ça va demander beaucoup d’études et de préparation. »

Sur le continent, seule l’Afrique du Sud dispose d’une centrale nucléaire en fonctionnement, mais d’autres pays comme l’Égypte en partenariat avec Rosatom développent actuellement leurs programmes. 

Réalité Info

RÉALITÉ INFO (RT-INFO), est un média en ligne Haïtien ce, en vue de desservir la population qui se trouve à travers le monde entier. Notre souci majeur c’est de donner à nos lecteurs des informations sûres, sur tous les événements à caractère culturel, social, économique et politique. realiteinfo1@Gmail.com/ Contact /(509) 37688454 "RT-INFO" Le chemin qui mène à des informations sûres et vérifiées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
YouTube
Instagram