International

Pérou: plusieurs morts lors des manifestations contre la nouvelle présidente

Pérou: plusieurs morts lors des manifestations contre la nouvelle présidente

Pérou: plusieurs morts lors des manifestations contre la nouvelle présidente

Le gouvernement péruvien a annoncé que deux personnes sont mortes et cinq personnes au moins ont été blessées dimanche 11 décembre lors de manifestations grandissantes contre la présidente du Pérou, Dina Boluarte. Celle-ci a pris la tête du pays à la suite de la destitution de Pedro Castillo, après son coup d’État manqué.
Source RFI

Signe de la tension qui monte : une séance au Congrès sur la situation dans le pays a été suspendue après des incidents, notamment des images qui semblent montrer un homme donner un coup de poing par derrière à un autre dans une allée de l’hémicycle, puis une bousculade au centre de celle-ci, sans que qu’il soit possible de savoir la cause.

Les protestations se sont multipliées à travers le pays, notamment dans les villes du nord et des Andes. Des milliers de personnes se sont mobilisées dans les rues de Cajamarca, Arequipa, Tacna, Andahuaylas, Cusco et Puno, réclamant la libération de l’ancien chef de l’État, de nouvelles élections et appelant à une grève nationale.
« Nous regrettons la mort de deux personnes et plusieurs blessés dans des affrontements. J’exhorte la population à rester calme », a déclaré le ministre de l’Intérieur César Cervantes à la radio RPP, peu après un premier bilan de la police faisant état d’une morte – une adolescente – et cinq blessés.

« La vie d’aucun Péruvien ne mérite d’être sacrifiée pour des intérêts politiques. Je réitère mon appel au dialogue et à la renonciation à la violence », a lancé la présidente Dina Boluarte sur Twitter.

La veille, des affrontements à Andahuaylas (Sud) s’étaient soldés par un bilan de 20 blessés, dont 16 civils et quatre policiers. Les violences ont repris dimanche avec des tirs de gaz lacrymogène de la police et des jets de pierre de manifestants. Alors qu’elle est originaire de cette ville située dans la région d’Apurimac, Dina Boluarte était qualifiée de « traitresse » par les partisans de l’ex-président destitué.

À Lima, entre 1 000 et 2 000 personnes ont manifesté dimanche devant le Congrès aux cris de « Castillo tu n’es pas seul, le peuple te soutient » et brandissant des pancartes accusant « Dina (Boluarte) et le Congrès » d’être des « rats corrompus ». Ils ont été dispersés avec des gaz lacrymogènes en début de soirée.
Lima a toujours tourné le dos à l’ancien président, enseignant rural et leader syndical déconnecté des élites, tandis qu’il était soutenu par les régions andines depuis les élections de 2021.
Des syndicats agraires et des organisations sociales paysannes et indigènes ont appelé dimanche à une « grève indéfinie » à partir de mardi, rejetant le Congrès et demandant des élections anticipées et une nouvelle constitution. Le communiqué du Front agraire et rural du Pérou demande la « libération immédiate » de M. Castillo, affirmant que celui-ci « n’a pas perpétré de coup d’État ».

L’ancien président avait tenté le 7 décembre de dissoudre le Parlement et d’instaurer un État d’urgence. Il a été arrêté quelques heures plus tard par son propre garde du corps alors qu’il se rendait à l’ambassade du Mexique pour demander l’asile politique. Il est accusé de « rébellion ».

RÉALITÉ INFO (RETI)

Réalité Info

RÉALITÉ INFO (RETI), est une agence d’information en ligne Haïtienne ce, en vue de desservir la population qui se trouve à travers le monde entier. Notre souci majeur c’est de donner à nos lecteurs des informations sûres, sur tous les événements à caractère culturel, social, économique et politique. realiteinfo1@Gmail.com/ Contact /(509) 37688454 "RETI" Le chemin qui mène vers l'info sûre et vérifiée

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
REALITE INFO