International

International/Migrants aux États-Unis : l’Arizona envoie la Garde nationale à la frontière avec le Mexique

RÉALITÉ INFO, le chemin qui mène à des informations sûres et vérifiées

La gouverneure démocrate de l’Arizona, dans le sud-ouest des États-Unis, a annoncé ce vendredi 15 décembre qu’elle enverrait des soldats de la Garde nationale à la frontière de son État avec le Mexique, accusant l’administration de Joe Biden de « refuser de faire son travail » face à l’afflux de migrants.

Katie Hobbs, dont l’État est lorgné par les républicains aux prochaines élections présidentielles de 2024, avait fustigé la semaine dernière son camarade démocrate à la Maison-Blanche après sa décision de fermer un point de passage frontalier. « Une nouvelle fois, l’État fédéral refuse de faire son travail pour sécuriser notre frontière », a déclaré la gouverneure dans son ordonnance de ce vendredi 15 décembre 2023, consultée par l’Agence France-Presse.

« L’Arizona a besoin de ressources et de bras pour rouvrir le point de passage de Lukeville, gérer l’afflux de migrants, et préserver une frontière sûre, ordonnée, et humaine », a-t-elle affirmé. « Malgré des demandes répétées d’aide, l’administration Biden a refusé de fournir les ressources désespérément nécessaires à la frontière de l’Arizona », a ajouté la gouverneure.

Plusieurs agglomérations proches du poste-frontière de Lukeville en dépendent pour leur survie économique, et sa fermeture a touché des familles des deux côtés de la frontière.

À un an de l’élection présidentielle de 2024, l’immigration illégale est un sujet hautement politique aux États-Unis, les républicains accusant les démocrates au pouvoir d’avoir transformé les frontières en passoire. Et certains démocrates dans des États clés, comme l’Arizona, sont sur la sellette en raison de cette question.

De janvier à fin septembre 2023, les agents de la police aux frontières ont enregistré quelque 2,4 millions de rencontres avec des migrants — un record, à la fois au niveau des points officiels d’entrée sur le territoire américain, et ailleurs le long de la frontière sud. Rien qu’en octobre, ils en ont enregistré 240 000 supplémentaires.

Donald Trump fait preuve d’une rhétorique enflammée sur l’immigration, dont se réjouit sa base électorale. L’ancien président, favori pour les primaires républicaines, a notamment promis d’utiliser l’armée pour complètement fermer la frontière, sans pour autant fournir un programme détaillé.

Le dossier est épineux pour Joe Biden, qui fait face à des appels à gauche pour un système migratoire plus humain, tandis qu’à droite, il est enjoint à mettre en place des contrôles plus rigoureux.

Réalité Info

RÉALITÉ INFO (RT-INFO), un média en ligne avec une nouvelle vision, l’information réelle et en temps réels. Notre souci majeur c’est de donner à nos lecteurs des informations sûres, sur tous les événements à caractère culturel, social, économique et politique. realiteinfo1@Gmail.com/ Contact /(509) 37688454 "RT-INFO" Le chemin qui mène à des informations sûres et vérifiées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
YouTube
Instagram