Politique

des voix continuent de s’élever pour faire échec à ce projet

RÉALITÉ INFO/Haïti-constitution : des voix continuent de s’élever pour faire échec à ce projet

Jovenel Moïse ne recule pas devant son ambition de changer la constitution en vigueur. Il fonce droit au but pendant que les acteurs sociopolitique continuent d’afficher leur opposition à ce projet. Dans cette amalgame politique, les sénateurs, Pierre Paul Patrice Dumont et Youri Latortue, pensent que le président de la République a laissé passer le momentum nécessaire pour changer la constitution.

La question du changement de la constitution continue de d’effrayer la chronique. À mesure que le chef de l’État s’aventure, l’opposition est devenue plus coriace. À quelques mois du déclenchement du processus, les sénateurs Dumont et Latortue concluent que le train a déjà quitté le locataire du palais national.

Selon le sénateur de l’Ouest, Pierre P. Patrice Dumont, la velléité du chef de la nation est un projet mort-né. Ce dernier n’aura pas la possibilité d’accoucher son ambition. « D’ailleurs, il a laissé passer le moment propice pour démarrer le processus. Si M. Moïse anticipait la date du 9 septembre 2019, il aurait plus de chance de réaliser ce qu’il chéri » pense l’ancien chroniqueur sportif.

Catégorique, M. Dumont classe dans la liste des impossibles les efforts de Jovenel Moïse. Aux dires du législateur, le dauphin de Michel Joseph Martelly, n’a pas les provisions légales pour réaliser sa propre constitution. En outre, ajoute-t-il, il ne peut pas toucher à la charte mère de la nation par voie référendère.

des voix continuent de s'élever pour faire échec à ce projet
RÉALITÉ INFO (RI)

C’est en effet la même position pour l’ex sénateur de l’Artibonite, Youri Latortue, qui appelle au respect scrupuleux de la constitution. D’après l’ancien président de la commission sénatoriale éthique et anti-corruption, le seul moyen possible pour la réalisation de ce travail est une entente nationale car, insiste-t-il, il n’a pas profité du 9 septembre de l’année dernière et est en contradiction, pour l’heure, avec les prescrits constitutionnels.

Plus loin, le chef de l’AAA dénonce le catactère anarchiste de Jovenel Moise qui se fait passer pour le peuple. Il en profite aussi pour l’inviter à respecter son choix, en l’ocurrence : la primauté du temps constitutionnel sur le temps électoral. Fort de ce cette option, il persiste et signe que la fin du mandat de l’ancien responsable de l’agritrans est fixé au 7 février 2021.

La rédaction RÉALITÉ INFO (RI)

Réalité Info

RÉALITÉ INFO (RETI), est une agence d’information en ligne Haïtienne ce, en vue de desservir la population qui se trouve à travers le monde entier. Notre souci majeur c’est de donner à nos lecteurs des informations sûres, sur tous les événements à caractère culturel, social, économique et politique. realiteinfo1@Gmail.com/ Contact /(509) 37688454 "RETI" Le chemin qui mène vers l'info sûre et vérifiée

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page