Actualités

AJH tire la sonnette d’alarme concernant la liberté de la presse

Haïti-Presse : AJH tire la sonnette d’alarme concernant la liberté de la presse

Dans une note publiée, le dimanche 02 mai 2021, à l’occasion de la journée mondiale de la presse, célébrée tous les 3 mai 2021 par L’UNESCO qui a pour thème cette année  » l’information comme bien public », qui un symbolise appel au renouvellement de l’engagement en faveur de la liberté d’expression la liberté de la presse et la liberté de l’information, l’Association des Journaliste Haïtiens(AJH) a fait un maigre bilan de la liberté d’expression, de la Presse et de l’Information en Haïti.

AJH tire la sonnette d'alarme concernant la liberté de la presse
RÉALITÉ INFO RI

l’AJH a mis l’accent sur la situation difficile dans laquelle la liberté d’expression et de presse et en profite pour dénoncer la mauvaise situation des travailleurs de la presse.

A travers cette note signée par son secrétaire général, Jacques Desrosiers, la structure regroupant les journalistes du pays souligne que le contexte est assez particulier où des menaces planent sur la liberté d’expression et la liberté de la presse tennant compte de l’impunité autour des actes d’agressions et d’attaques contre la presse, des disparition et d’assassinats de journalistes et de travailleurs de la presse, sans oublier le problème d’insécurité empêchant les journalistes et les médias à bien rechercher, traiter et diffuser l’information.

l’association dirigée par Jacques Desrosiers mentionne les assassinats du photojournaliste Vladjimir Legagneur à titre d’exemple, survenu le 14 mars 2018, de Rospide Pétion co-propriétaire de RSF, le 10 juin 2019 et de Néhémie Joseph, correspondant de Radio Méga, le 10 octobre 2019. Des crimes crapuleux qui sont tous restés cloîtrer dans les tiroir de la justice jusqu’a date.

D’autre part, l’AJH souligne que l’absence de libre accès à l’information est un des éléments de blocage à la pleine jouissance de la liberté de la presse Haïti et la position d’Haïti au dernier classement mondiale de la liberté de la presse de reporter sans frontières passant de 83eme en 2020 à la 87eme place en 2021 est symptomatique de la situation.

Menace perpétrée contre un journaliste
D’un autre coté, L’Association Haïtienne des Journalistes d’Investigation (AHJI) dénonce, dans une note en date du 2 mai, l’invitation du commissaire du gouvernement de Saint Marc, Me Hugues Sylvain, en date du 28 avril 2021 à l’intention du journaliste Seide Dorcey qui s’est interrogé sur les causes de la mort du Dr Dulensky Souverain Durandisse survenue le 31 mars 2021 à l’Hôtel Stop Male, au cour de son émission MOPAM sur la radio Star Vision Inter, le 13 avril dernier.

À travers cette note, le Coordinateur de l’AHJI, Ruben Dumont, rappelle que le journaliste Seide Dorcey avait posé des questions sur les motifs du silence du commissaire du gouvernement de la ville sur les causes de la mort du Médecin depuis plus de deux semaines.

Ce dernier dénonce au nom de l’association l’invitation prévue pour le lundi 3 mai, date de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse. Par ailleurs, l’Association craint que la justice ne soit utilisée par le commissaire du gouvernement dans le but de persécuter un journaliste qui fait son travail et abuse de son pouvoir en invitant ce dernier, en sa qualité de défenseur de la société, à mettre l’action publique en mouvement afin de déterminer les causes et les circonstances de la mort du docteur Dorcey.

Bencia Célestin /RI.

Réalité Info

RÉALITÉ INFO (RETI), est une agence d’information en ligne Haïtienne ce, en vue de desservir la population qui se trouve à travers le monde entier. Notre souci majeur c’est de donner à nos lecteurs des informations sûres, sur tous les événements à caractère culturel, social, économique et politique. realiteinfo1@Gmail.com/ Contact /(509) 37688454 "RETI" Le chemin qui mène vers l'info sûre et vérifiée

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page