ECONOMIE

Haïti/Secteur textile: Le Mouvement Syndical Haïtien préoccupé par la fermeture des entreprises

Haïti/Secteur textile: Le Mouvement Syndical Haïtien préoccupé par la fermeture des entreprises

Haïti/Secteur textile: Le Mouvement Syndical Haïtien préoccupé par la fermeture des entreprises

Le mouvement syndical haïtien, par le biais de la Confédération des travailleurs Haïtiens (CTH), la
Confédération des Travailleurs et Travailleuses des Secteurs Public et Privé (CTSP), Entè Sendikal
Premye Me/ Batay Ouvriye (ESPM/BO), la Centrale Nationale des Ouvriers Haitiens (CNOHA),
la Centrale Autonome des Travailleurs Haïtiens (CATH) et le Front National des Syndicats
Haïtiens (FNSH), dans une note de presse acheminée à la rédaction RÉALITÉ INFO « RETI » ce jeudi 9 février 2023, est profondément préoccupé par le licenciement massif des travailleurs et
travailleuses dans toutes les sphères de l’économie nationale et particulièrement le secteur textile.

Par ailleurs, le mouvement syndical rappelle que cette vague de licenciement se fait dans un contexte où le
chômage est à son plus haut niveau, I’insecurité bat son plein, les hommes et les femmes de ce pays
sont en plein désarroi; ils perdent l’espoir d’avoir de meilleures conditions de vie, le coût de la vie
montre à une vitesse exponentielle, la dévaluation de la monnaie nationale, la gourde par rapport au
dollat américain s’accentue, le gouvernement DE FACTO en place ne propose aucune issue de
secours.
Le mouvement syndical rappelle que ces licenciements ne font qu’aggraver le cycle infernal de la
pauvreté dans un pays où la protection sociale est quasi-inexistante.

En ce sens, dans la déclaration de
Philadelphie du 10 mai 1944 sur les buts et objectifs de l’OIT, il est établi que: » k6a pauvreté, ou)
qu’elle existe, constitue un danger pour la prospérité de tous ».

L’heure est grave, la situation des travailleurs et travailleuses s’aggrave et le gouvernement ferme les
yeux pour ne pas regarder la réalité en face. Entre temps, les entreprises de tous les secteurs
continuent à abandonner les travailleurs sur la route du chdmage. Un simple indicateur pour le
secteur textile permettrait de comprendre le drame de la classe laborieuse. A titre d’exemple :
1- Pour la zone métropolitaine de Port-au-Prince, H4H va fermer ses portes d’ici juin 2023 et 484
ouvriers et ouvrières vont être licenciés; I’entreprise Digneron devrait incessamment fermer ses
portes et renvoyer 1700 ouvriers; l’entreprise HANSAE menace d’ici le mois de mars
prochain de renvoyer 2446 ouvriers et ouvridres.

2-Pout la région du Nord’Est.

a) A Caracol: SHG- Module 3 va renvoyer 3500 ouvriers, EYEREST compte
renvoyer au plus tard au mois de juin 2157 ouvriers et ouvrières, I’entreprise MAS
AKANSYEL devrait renvoyer au mois de février 2286 ouvrières et ouvridres.

b) A Ouanaminthe/CODEVI: Fabrique 988 va fermer ses portes au mois de février 2023,
MD-4276 va réduire son personnel 25%.

Le mouvement syndical haitien est à la fois choqué et alarmé. par le caractdre illégal de cette vague
brutale de licenciement qui ne respecte pas les dispositions prévues aux articles 44 et 45 du Code
du Travail en ce qui concerne le préavis et les employeurs n’offrent aucune compensation
pécuniaires aux travailleurs et travailleuses.

Le mouvement syndical haitien rappelle aux employeurs et au gouvernement que les dirigeants
syndicaux et les délégués syndicaux sont des personnes protégées par la Convention 87 de
I’Organisation Internationale du Travail (OIT) portant sur la liberté syndicale et la Convention 98
de I’OIT sur la négociation collective sans oublier la recommandation 1,43 de I’OIT sur les relations
de travail dans les entreprises. En cas de licenciement, les représentants syndicaux ne doivent pas
Être renvoyés, ils doivent garder leur poste de travail. Si l’entreprise devrait fermer, les représentants
syndicaux devraient- être renvoyés en dernier.
Malheureusement dans le secteur textile, ces principes
ne sont pas respectés.
Le mouvement syndical deplore le fait que les employeurs ne corisultent pas les syndicats dans le
mécanisme de renvoi et profitent du contexte pour se débarrasser des dirigeants syndicaux.

Le mouvement syndical dénonce le fait que certaines entreprises sont fermées sans payer les
charges sociales notamment la cotisation de retraite pour les travailleurs et travailleuses ) » I’Office
Nationale Assurance Vieillesse (ONA).

Le mouvement syndical Haïtiens appelle au ministre des Affaires Sociales et du Travail (MAST)
pour 6
éviter l’augmentation des cas d’abus et de représailles.
Le mouvement syndical dernande aux travailleurs et travailleuses de rester mobilisés tout en
sollicitant la solidarité du mouvement syndical-international dans ce contexte difficile.

© Copyright REALITE INFO 2023, Tous droits réservés

Réalité Info

RÉALITÉ INFO (RT-INFO), est un média en ligne Haïtien ce, en vue de desservir la population qui se trouve à travers le monde entier. Notre souci majeur c’est de donner à nos lecteurs des informations sûres, sur tous les événements à caractère culturel, social, économique et politique. realiteinfo1@Gmail.com/ Contact /(509) 37688454 "RT-INFO" Le chemin qui mène à des informations sûres et vérifiées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
YouTube
Instagram