Sécurité/Insécurité

Haïti/Banditisme: Un expert de L’ONU appelle au déploiement d’une force internationale spécialisée aux côtés de la (PNH) pour rétablir l’ordre

RÉALITÉ INFO, le chemin qui mène à des informations sûres et vérifiées

Haïti/Banditisme: Un expert de L’ONU appelle au déploiement d’une force internationale spécialisée aux côtés de la (PNH) pour rétablir l’ordre

A l’issue d’une visite de dix jours en Haïti, un expert de l’ONU a déclaré avoir vu un « pays meurtri par la violence, la misère, la peur et la souffrance », où la situation des droits humains est « dramatique ». 

« Tous les droits humains y sont bafoués », a dit William O’Neill, Expert indépendant sur la situation des humains en Haïti, lors d’une conférence de presse. 

Selon ce dernier, pour limiter la violence des gangs, l’embargo sur les armes principalement en provenance des Etats-Unis, établi par le Conseil de sécurité des Nations Unies, doit être appliqué immédiatement, a-t-il estimé, notant qu’aucune arme n’est produite en Haiti. 

S’agissant de la situation carcérale, elle illustre, selon lui, les manquements et les dysfonctionnements du système judiciaire à tous les niveaux. Au Pénitencier national de Port-au-Prince, et à la Prison civile de Cap-Haïtien, il a dit avoir été témoin de conditions de détention inhumaines. 219 détenus sont décédés en détention en 2022, principalement een raison de la malnutrition ou par manque d’accès aux médicaments. Les détenus sont entassés dans des cellules exigües, sous une chaleur étouffante, parfois sans accès à l’eau, aux sanitaires, avec une alimentation insuffisante. 

Il a demandé aux autorités de déployer tous leurs efforts pour permettre aux détenus de vivre dans la dignité et à s’engager à augmenter de manière significative le nombre de dossiers traités pour les personnes en détention provisoire. 

« Un système judiciaire efficace est essentiel pour lutter contre la corruption et l’impunité qui alimentent le cycle de la violence et qui paralysent le pays depuis des décennies », a-t-il, en outre, affirmé, estimant que le manque de contrôle, de responsabilité et de sanctions des fonctionnaires dans le domaine judiciaire crée un terrain fertile pour la corruption et l’impunité. 

Il a notamment jugé urgent de rétablir le Tribunal de première instance de Port-au-Prince, qui n’est plus opérationnel depuis plus d’un an. 

L’expert a estimé que l’effort d’assainissement du service public et de reddition de comptes doit être accompagné d’un cadre juridique permettant un accès à l’information sans entrave. Il a aussi jugé nécessaire que l’Etat puisse protéger les journalistes, Haïti étant le deuxième pays de la région le plus dangereux pour cette profession. 

Malgré ce sombre tableau, M. O’Neill a dit avoir trouvé des signes prometteurs pour contribuer au changement. Il s’est dit notamment impressionné par les résultats obtenus par un Directeur départemental de la Police Nationale d’Haïti pour endiguer l’insécurité dans le département du Nord. Il a exprimé aussi son admiration devant le courage de juges, tels que le juge Morin, qui a récemment survécu à une tentative d’assassinat pour son travail, qui continuent à prôner haut et fort leur engagement en faveur de l’intégrité du service public et contre la corruption. 

L’expert s’est dit encouragé par les efforts réalisés par la PNH qui opère dans des conditions difficiles et des moyens limités. Selon lui, une force internationale spécialisée doit être coordonnée en étroite collaboration avec la police, afin de permettre de renforcer ses capacités sur le long terme, avec toutes les garanties de diligence en matière de droits humains. Des transferts de technologies et de connaissances ciblées seront essentiels, notamment dans le domaine du renseignement et de la lutte contre la violence urbaine, a-t-il dit.  

L’expert a observé que l’absence de l’Etat se fait ressentir pour tous les droits économiques, sociaux et culturels. L’accès à la santé, à l’eau, à l’alimentation, à l’éducation et au logement, sont sérieusement entravés par le manque de réponse étatique. L’insécurité, notamment dans les zones les plus marginalisées de la capitale, exacerbe encore davantage la défaillance des institutions dans ce domaine. Des quartiers entiers sont livrés à leur sort, sans accès à aucun service public, contribuant à encore accroître les inégalités. Cette situation contribue notamment au recrutement croissant d’enfants et de jeunes dans les gangs.  

« Haïti est à un tournant de son histoire. Il est urgent d’agir. Il en va de la survie de toute une nation. Le pays a le choix de se redresser, de démontrer sa volonté de surmonter la crise pour aller vers un avenir meilleur ou de se résigner et sombrer davantage dans le chaos », a conclu l’expert. « Assurer la sécurité et la protection de la population, surmonter les lacunes institutionnelles structurelles et rétablir la confiance dans les institutions publiques, sont des prérequis fondamentaux pour tenir des élections libres et transparentes et pour la consolidation de l’Etat de droit ».

RÉALITÉ INFO « RETI »

Réalité Info

RÉALITÉ INFO (RT-INFO), est un média en ligne Haïtien ce, en vue de desservir la population qui se trouve à travers le monde entier. Notre souci majeur c’est de donner à nos lecteurs des informations sûres, sur tous les événements à caractère culturel, social, économique et politique. realiteinfo1@Gmail.com/ Contact /(509) 37688454 "RT-INFO" Le chemin qui mène à des informations sûres et vérifiées

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
YouTube
Instagram