Sécurité/Insécurité

Port-au-Prince une ville assiegée par la guerre des gangs rivaux. Le CNSCA demande au gouvernement de prendre ses responsabilités

RÉALITÉ INFO/ Port-au-Prince une ville assiegée par la guerre des gangs rivaux. Le CNSCA demande au gouvernement de prendre ses responsabilités

Depuis plus de deux ans le pays connait des moments des plus sombres de son existence tellement il est boulversé par des crises socio-éconmico-politiques diverses. De plus, la vie chère, la misère, le chômage et l’insécurité qui bat son plein dans la capitale du pays et certaines villes de province inquiète de plus en plus les citoyens qui n’ont presqu’une seule option, fuir le pays! La population est aux abois. En effet, durant ces trois derniers mois, le banditisme, le phénomène du kidnapping, les tueries, la criminalité, la guerre de gangs rivaux semblent cesser d’être pathologiques pour devenir normaux. L’impunité fait rage. l’insécurité est à son paroxysme. *La zone métripolitaine de Port-au-Prince est assiegée par la guerre de gangs rivaux.*

À cet effet, le Conseil National de la Société Civile Ayitienne (CNSCA) se sent consterné et préoccupé devant la recrudescence des cas de kidnapping, la montée de l’insécurité, l’accroissement des cas de vol et viol qui térrorisent de plus en plus la population civile haïtienne. Après la guerre entre les gangs rivaux du Bel-air et celle des bourreaux de Martisant, la fulgurance de cette contagion est telle que presque tous les quartiers qui, jadis étaient réputés pour leur calme, sont en passe de devenir des scènes de guerre opposant des gangs rivaux. C’est le cas de la Croix des Bouquets, Croix des Missions, Canaan, Route neuve, Torcel, Pernier, Grirado, Métivier, pour ne citer que ceux-là. La journée du dimanche 24 avril est marquée par une guerre féroce entre les gangs dans la plaine du cul-de-sac ayant causé d’énormes pertes en vies humaines et matérielles.

Port-au-Prince une ville assiegée par la guerre des gangs rivaux. Le CNSCA demande au gouvernement de prendre ses responsabilités
Le coordonateur National du CNSCA, Mr Joseph Domingue Orgella

Le CNSCA demande au gouvernement de prendre, une bonne fois pour toute, toutes les dispositions nécessaires en vue de ramener la paix et la tranquilité dans tous les coins du pays. Il est inadmissible qu’une population souffre à cause de l’insouciance ou du laxisme du gouvernement. Il faut que des mesures drastiques soient prises pour freiner le kidnapping, l’insécurité généralisée qui sévit dans le pays, finir avec la guerre des gangs pour les mettre hors d’état de nuire afin que la population haïtienne puisse vaquer librement à ses occupations en tout quiétude. Il faut finir avec l’impunité! Car il est du devoir du gouvernement de faire oeuvre qui vaille en vue de protéger ses concitoyens et garantir la sécurité et la paix dans le pays.

Toutefois, le CNSCA reconnait et applaudit les efforts de la Police Nationale d’Haïti pour combattre l’insécurité pendant ces dernières semaines. Plusieurs bandits sont stoppés et d’autres sont sous les verroux. Cependant, il faut fournir des moyens techniques et des matérielles à la PNH afin de mieux s’équiper pour affronter les malfrats qui sont trop souvent mieux équipés qu’eux. La ville est assiegée par la guerre de gangs, cette situation chaotique est traumatisante et constitue une honte pour notre pays. Et c’est intolérable! Le gouvernement doit prendre toutes les mesures urgentes nécessaires en vue de rétablir la paix et la sécurité dans le pays car le peuple haïtien n’en peut plus.

(RETI) Réalité Info

Réalité Info

RÉALITÉ INFO (RETI), est une agence d’information en ligne Haïtienne ce, en vue de desservir la population qui se trouve à travers le monde entier. Notre souci majeur c’est de donner à nos lecteurs des informations sûres, sur tous les événements à caractère culturel, social, économique et politique. realiteinfo1@Gmail.com/ Contact /(509) 37688454 "RETI" Le chemin qui mène vers l'info sûre et vérifiée

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page